Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Carnet de bord littéraire

Carnet de bord littéraire


Max de Sarha Cohen Scali ✒️✒️✒️✒️

Publié par Plume vive sur 3 Octobre 2015, 17:28pm

Catégories : #Coup de coeur; Liste, #Historique Frisson Policier, #Emotions

Max de Sarha Cohen Scali ✒️✒️✒️✒️

Max de Sarah Cohen Scali

L'histoire:

« 19 avril 1936. Bientôt minuit. Je vais naître dans une minute exactement. Je vais voir le jour le 20 avril. Date anniversaire de notre Führer. Je serai ainsi béni des dieux germaniques et l’on verra en moi le premier-né de la race suprême. La race aryenne. Celle qui désormais règnera en maître sur le monde.

Je suis l’enfant du futur. Conçu sans amour. Sans Dieu. Sans Loi. Sans rien d’autre que la force et la rage. Je mordrai au lieu de téter. Je hurlerai au lieu de gazouiller. Je haïrai au lieu d’aimer. Heil Hitler ! »

Max est le protype parfait du programme "Lebensborn" initié par Himmler. Des femmes sélectionnées par les nazis mettant au monde de purs représentants de la race aryenne, jeunesse idéale destinée à régénérer Allemagne puis l'Europe occupé par le Reich.

Une fable fantastique fascinante et dérangeante qu'on ne peut pas lâcher. Une lecture choc, remarquablement documentée, dont on ne ressort pas indemne.

Mon avis:

Je suis complètement d'accord avec ce qui est noté au dessus. On n'en ressort pas indemne. Je le conseille à des personnes de 14 ans et +... C'est dur, très dur. Et dérangeant, très dérangeant.

Dans la plupart des autres romans sur ce même thème, on entre dans l'esprit d'un "gentil"... Là, on est dans un "monstre". On a pitié de lui...

Rien que la couverture est perturbante, toutes ces mesures pour faire partie de la race aryenne... De simples mesures changent toute ta vie...

On commence à suivre Max avant sa naissance, puis l'accouchement, ses premières années où il est juste un enfant qu'on façonne pour qu'il ressemble à ce qu'on veut. C'est à dire un mouton capable d'obéir à des ordres. Un être supérieur. Jusqu'au jour où il rencontre Lukas

Il rencontre différents personnages dans sa vie: comme la polonaise Bibiana ou Lukas.

Les personnages sont peu à peu devenus plus attachants avec Max et sa nouvelle compréhension de la vie.

Un livre qui se dévore et que je n'ai pu lâché...

Qui fait comprendre ce monde à cette époque trouble.

La fin est triste et assez dure. Elle montre que rien n'est noir, ni blanc.

Après cette lecture, on se sent heureux de ne pas être né à cette époque trouble...

Quelques citations de ce roman qui nous donne la chair de poule (car oui ce roman fait peur):

"Je suis l'enfant du futur. L'enfant conçu sans amour. Sans Dieu. Sans loi. Sans rien d'autre que la force et la rage. Heil Hitler !"

"Pour qu'un mensonge soit crédible, j'ai découvert qu'il fallait l'agrémenter de quelques éléments de vérité."

Si vous avez aimé je vous conseille Sobibor de Jean Molla.

Commenter cet article

Archives

Articles récents