Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Carnet de bord littéraire

Carnet de bord littéraire


Film VS Livre: The revenant

Publié par Plume vive sur 22 Mars 2016, 18:03pm

Catégories : #Film VS Livre, #Historique Frisson Policier

Ne pense pas à ça. Ne vois pas trop loin. L'objectif de chaque jour, c'est le lendemain matin.

Interdit aux moins de 12 ans Dans une Amérique profondément sauvage, Hugh Glass, un trappeur, est attaqué par un ours et grièvement blessé. Abandonné par ses équipiers, il est laissé pour mort. Mais Glass refuse de mourir. Seul, armé de sa volonté et porté par l’amour qu’il voue à sa femme et à leur fils, Glass entreprend un voyage de plus de 300 km dans un environnement hostile, sur la piste de l’homme qui l’a trahi. Sa soif de vengeance va se transformer en une lutte héroïque pour braver tous les obstacles, revenir chez lui et trouver la rédemption.

Fiche du film:

 

Date de sortie 24 février 2016 (2h 36min)
Avec Leonardo DiCaprioTom HardyDomhnall Gleeson plus
Genre WesternAventure
Nationalité Américain

 

États-Unis, 1823. Au cours d’une expédition à travers les Grandes Plaines, le trappeur Hugh Glass est attaqué par un grizzly. Défiguré, le corps déchiqueté, Hugh est confié à deux volontaires chargés de le veiller jusqu’à sa mort puis de l’enterrer. Mais ses gardiens décident d’abandonner le blessé. En plein territoire indien, seul, désarmé et à bout de forces, Glass survit. Son unique motivation : la vengeance. Commence alors la légende de Hugh Glass : l’histoire d’un homme hors du commun qui va parcourir cinq mille kilomètres, depuis le Dakota du Sud jusqu’au Nebraska, pour retrouver ceux qui l’ont trahi.

États-Unis, 1823. Au cours d’une expédition à travers les Grandes Plaines, le trappeur Hugh Glass est attaqué par un grizzly. Défiguré, le corps déchiqueté, Hugh est confié à deux volontaires chargés de le veiller jusqu’à sa mort puis de l’enterrer. Mais ses gardiens décident d’abandonner le blessé. En plein territoire indien, seul, désarmé et à bout de forces, Glass survit. Son unique motivation : la vengeance. Commence alors la légende de Hugh Glass : l’histoire d’un homme hors du commun qui va parcourir cinq mille kilomètres, depuis le Dakota du Sud jusqu’au Nebraska, pour retrouver ceux qui l’ont trahi.

Fiche du livre

 

  • Broché: 360 pages (2/3 heures de lecture)
  • Editeur : Presses de la Cité (3 avril 2014)
  • Collection : Romans Historiques et Aventures
  • Langue : Français
Film VS Livre: The revenant

L'histoire vrai: (wikipédia)

 

Hugh Glass, né en 1783, est un trappeur américain, alors qu'il fait partie de la troupe du général Ahsley. Il part chasser mais Glass surprend une mère grizzly accompagnée de ses deux oursons. Avant qu'il ait eu le temps de tirer, l'ourse charge, l'attrape et le jette au sol. Glass se relève, attrape son couteau et poignarde l'animal à de multiples reprises pendant que le grizzly le lacère de ses griffes.

Cependant, Glass parvient à tuer l'ours avec le concours de deux autres trappeurs, Fitzgerald et Bridger, mais se retrouve sévèrement blessé et inconscient. Henry, qui était également avec eux, parvient à la conclusion que l'homme ne survivra pas à ses blessures. Malgré ses blessures, Henry demande alors deux volontaires de rester avec Glass jusqu'à ce qu'il meure, et l'enterrer ensuite. Bridger et Fitzgerald se portent volontaires, et, tandis que le reste du groupe continue sa route, ils commencent à creuser la tombe de Glass. Selon les affirmations qu'ils feront plus tard, ils auraient été interrompus dans leur tâche par les Indiens « Arikaree » ; les deux hommes attrapent alors le fusil de Glass ainsi que son couteau et d'autres équipements, et prennent la fuite. Bridger et Fitzgerald feront plus tard un compte-rendu erroné à Henry, affirmant que Glass était mort. Seul et gravement blessé, Glass reprend connaissance alors à 320 km de l'établissement américain le plus proche, situé à Fort Kiowa sur le Missouri.

Glass remet sa jambe cassée en place, s'enveloppe dans la peau d'ours que ses compagnons avaient placée sur lui comme un linceul, et commence à ramper.

Glass choisit de ramper vers le sud en direction de la Cheyenne, qu'il atteindra 6 semaines plus tard (pour éviter les indiens) en se servant pour s'orienter de Thunder Butte, une hauteur visible à des kilomètres à la ronde.
Pendant ce temps, il survit essentiellement en mangeant des baies sauvages et des racines. À un moment, il parvient à faire fuir deux loups qui dévoraient un jeune bison, et se repaît de sa viande. Aidé par des indigènes amicaux Glass finit par atteindre la Cheyenne, se confectionne un radeau rudimentaire et descend la rivière jusqu'à parvenir à Fort Kiowa.

Après une longue convalescence, Glass se remet en route pour traquer Bridger et Fitzgerald, et en tirer vengeance. Lorsqu'il trouve Bridger, Glass l'épargne, sans doute à cause de son jeune âge. Lorsqu'il trouve ensuite Fitzgerald, il découvre que celui-ci s'est enrôlé dans l'armée des États-Unis. Glass l'épargne également, à cause, dit-on, du fait que la peine de mort attendait celui qui tuait un soldat américain. Cependant, il récupère à cette occasion le fusil qu'il avait perdu.

L'odyssée accomplie par Glass a été racontée dans de nombreux ouvrages. Un monument a même été érigé en son honneur sur la rive sud du Shadehill Reservoir.

 

 

Combat avec l'ours[modifier le code]

 
Ourse grizzly avec ses deux oursons.

En août 1823, près de l'embranchement de la Grand River dans ce qui est aujourd'hui le comté de Perkins, alors qu'il était parti en reconnaissance à la recherche de gibier pour regarnir le garde-manger de l'expédition, Glass surprend une mère grizzly accompagnée de ses deux oursons. Avant qu'il ait eu le temps de tirer, l'ourse charge, l'attrape et le jette au sol. Glass se relève, attrape son couteau et poignarde l'animal à de multiples reprises pendant que le grizzly le lacère de ses griffes (un monument a été érigé à proximité de l'endroit de l'attaque - 45° 44′ 26″ N 102° 13′ 56″ O).

Cependant, Glass parvient à tuer l'ours avec le concours de deux autres trappeurs, Fitzgerald et Bridger, mais se retrouve sévèrement blessé et inconscient. Henry, qui était également avec eux, parvient à la conclusion que l'homme ne survivra pas à ses blessures.

Henry demande alors deux volontaires pour rester avec Glass jusqu'à ce qu'il meure, et l'enterrer ensuite. Bridger (alors âgé de 19 ans) et Fitzgerald (alors âgé de 23 ans) se portent volontaires, et, tandis que le reste du groupe continue sa route, commencent à creuser la tombe de Glass. Selon les affirmations qu'ils feront plus tard, ils auraient été interrompus dans leur tâche par les Indiens « Arikaree » ; les deux hommes attrapent alors le fusil de Glass ainsi que son couteau et d'autres équipements, et prennent la fuite. Bridger et Fitzgerald feront plus tard un compte-rendu erroné à Henry, affirmant que Glass était mort.

L'odyssée vers Fort Kiowa[modifier le code]

 
Thunder Butte, dont Hugh Glass se sert pour s'orienter lors de son odyssée pour gagner Fort Kiowa.

Malgré ses blessures, Glass reprend connaissance, et se rend compte qu'on l'a abandonné, sans armes ni équipement, avec une jambe cassée, des plaies au dos si profondes qu'elles laissent voir les côtes, alors que ses blessures commencent à s'infecter. Seul et gravement blessé, Glass se trouve alors à 320 km de l'établissement américain le plus proche, situé àFort Kiowa (en) sur le Missouri.

Glass remet sa jambe cassée en place, s'enveloppe dans la peau d'ours que ses compagnons avaient placée sur lui comme un linceul, et commence à ramper. Pour éviter la gangrène, il place son dos blessé sur une souche d'arbre en train de pourrir pour que les asticots rongent la chair morte.

Glass juge alors que suivre la Grand River serait trop dangereux, à cause des Indiens hostiles, et décide de ramper vers le sud en direction de la Cheyenne en se servant pour s'orienter de Thunder Butte, une hauteur visible à des kilomètres à la ronde. Il lui faut six semaines pour atteindre la Cheyenne. Pendant ce temps, il survit essentiellement en mangeant des baies sauvages et des racines. À un moment, il parvient à faire fuir deux loups qui dévoraient un jeune bison, et se repaît de sa viande. Aidé par des indigènes amicaux qui cousent une peau d'ours pour protéger les blessures à nu de son dos, et qui lui fournissent de la nourriture et quelques armes pour se défendre, Glass finit par atteindre la Cheyenne, se confectionne un radeau rudimentaire et descend la rivière jusqu'à parvenir à Fort Kiowa.

Après une longue convalescence, Glass se remet en route pour traquer Bridger et Fitzgerald, et en tirer vengeance. Lorsqu'il trouve Bridger, sur le Yellowstone près de l'embouchure de la Bighorn River, Glass l'épargne, sans doute à cause de son jeune âge. Lorsqu'il trouve ensuite Fitzgerald, il découvre que celui-ci s'est enrôlé dans l'armée des États-Unis. Glass l'épargne également, à cause, dit-on, du fait que la peine de mort attendait celui qui tuait un soldat américain. Cependant, il récupère à cette occasion le fusil qu'il avait perdu.

L'odyssée accomplie par Glass a été racontée dans de nombreux ouvrages. Un monument a été érigé en son honneur près du site où Glass a été lacéré par l'ourse, sur la rive sud du Shadehill Reservoir (en), à l'embranchement de la Grand River.

L'histoire:

  • Film: Le film respecte, certes dans les très grandes lignes l'histoire originale. Mais les scénaristes ont rajouté un élémant qui n'existait pas et qui change toute l'histoire: son fils ( et la mort de celui ci). Ils ont aussi changé certains évenements tel que la chute de Hugh et du cheval qui n'apparait ni dans le livre, ni dans l'histoire. Certains éléments, celui là particulièrement, sont en trop et font perdre de la crédibilité à ce film (comme on peut l'entendre à la fin de la séance). Alors que d'autres ne changent peu ou pas l'histoire, l'étoffant juste, comme avec l'indienne qu'il sauve.
  • Livre: Le livre respecte scrupuleusement l'histoire sans en dévier d'un pouce.
    Sans conteste le livre est beaucoup plus proche de l'histoire originale.

Gagnant: Livre

Film VS Livre: The revenant

Les décors

Film: Le film nous amène dans l'histoire grâce à des décors somptueux qui sont pris avec des points de vues atypiques ce qui permet de renforcer la beauté des paysages de forêt, montagne et cascade. Le bruit ( des feuilles, du vent, de l'eau) sont très présents durant ces scènes là en particulier, nous donnant vraiment l'impression d'être dans le décor.

Livre: Certes il y a quelques jolies descriptions telle que celle du combat avec l'ours qui tentent de nous amener dans le livre. Mais rien de particulièrement exceptionnelles. Des tentatives qui restent agréable mais sans plus.

Le film gagne mais il faut avouer que c'était plus simple pour lui.

Gagnant: Film

Ressemblance?

Ressemblance?

Les personnages

Livres: Dans le livre, les personnages sont tout à fait crédibles. Hugh Glass ressemble fort à la nature qui l'entoure. Taciturne, renfermé, il parle peu et en à par ailleurs, rarement l'occasion. Bridger est un personnage un peu naïf, assez doux qui semble s'être trompé de lieu et d'époque. Quant à Fitzgerald, je ne l'ai, dès le début, pas porté dans mon coeur. On parle peu du passé de nos héros. Leur caractère n'est pas fixe, il évolue aux travers des épreuves qu'ils rencontrent, surtout Hugh, avec ce qui l'attend. Une petite mention pour l'indienne.

Film: Niveau caractère, les protagonistes sont en tous points semblables à ceux du livre. Cependant il faut avouer que Leonardo DiCaprio joue, à merveille, son rôle qui n'est absolument pas facile. On entend peu sa voix durant tout le film...
Mais sa performance est remarquable. Il est Hugh !!! Je trouve qu'il a mérité son oscar.

Gagnant: Film

Il ne trouva toutefois pas ce dont son corps avait un besoin impérieux. Cela faisait douze jours que le grizzly l’avait assailli. Avant d’être abandonné, Glass avait avalé quelques gorgées de bouillon deux ou trois fois. Sinon, il n’avait eu que le crotale comme véritable nourriture. Les baies et les racines pouvaient le sustenter pendant quelques jours, mais pour guérir, pour se remettre sur pied, il lui fallait les riches nutriments que seule la viande fournissait, il le savait. Le serpent avait été un coup de chance qui ne se répéterait probablement pas. Surtout s’il restait sans bouger.
Le lendemain, il recommencerait à ramper, et si la chance ne venait pas à lui, il ferait tout pour la provoquer.

Film VS Livre: The revenant

La meilleure scène du livre est celle où Hugh se débat contre l'ours, elle est parfaitement bien expliquée en détails sans que cela soit gore ( contrairement au film). C'est sans conteste la scène la plus intéressante du livre car elle combine émotions et actions.

La meilleure scène du film, quant à elle est d'après moi est celle du combat à mort entre Fitzgerald et Hugh. Elle est extrêmement bien jouée par les deux acteurs qui font plus vrais que nature.
Les mouvements de caméra sont aussi très impressionnants.
Si vous regardez attentivement vous pourrez voir qu'à un moment il y a des taches de "sang" sur la caméra. Au plus proche des acteurs !!!

Un autre point qui a rendu cette scène aussi réussie est la musique instrumentale utilisée.

Très forte !!!

Récapitulatf:

Le livre Vs Le film

L: +Style d'écriture très fluide

F: + Jeu de Leonardo Dicaprio

L: + Les belles descriptions de paysages

F: + Les différents plans sur les arbres

L: +Fidélité du texte originale

F:+ Les sons de la nature ( eau, forêt) - L: Rien de particulier

F: - Certains éléments discrébilisent le film

Mon avis:

Ayant lu le livre il y a près d'un an, beaucoup de détails m'échappent, j'ai sans doute oublié certaines scènes ou autres.
Contrairement au film que je viens tout juste d'aller voir et qui est donc plus frais dans mon esprit !

Cependant même si le livre m'avait laissé un souvenir plutôt bon, je ne lui aurais guère donné plus de ✒️✒️✒️
Ce qui n'est pas le cas du film auquel j'aurai donné un petit ✒️✒️✒️✒️.
Ce qui très clairement montre ma préférence.
Par contre le film est à prendre avec des pincettes, déjà parce que je le DECONSEILLE A CEUX QUI ONT PEUR DU SANG ou AUX JEUNES ENFANTS ou PERSONNE SENSIBLE.
De plus il est assez éloigné de la réalité.
Mais il a réussi l'exploit de me scotcher à mon siège pendant 2h30 ce qui n'est pas rien !!!

Si vous avez aimé, je vous conseille: "127 heures"

Commenter cet article

Archives

Articles récents