Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Carnet de bord littéraire

Carnet de bord littéraire


Embardée ✒️✒️✒️✒️de Christophe Léon

Publié par Plume vive sur 28 Avril 2016, 19:54pm

Catégories : #Science Fiction, #Emotions

Parce que l'amour est de tous les genres masculin au singulier et féminin au pluriel

dédicace

Embardée ✒️✒️✒️✒️de Christophe Léon
Bouleversée

Mon avis:

En lisant ce court roman, je ne sais pas à quoi je m'attendais mais certainement pas à ça... Il était plutôt petit ce livre qui se trouvait sur le rayon des nouveautés, la couverture en noir blanc et rose dans un décor parisien m'a interpellé. Un peu mais pas spécialement. Je l'ai pris et si j'ai choisi de le lire aujourd'hui c'est parce que je n'avais aucune envie de prendre un long bouquin. Le résumé, me laissait songeuse:

Dans un futur assez proche, George (sans s) et Phil habitent à Paris (on aurait pu s'en douter à cause de la couverture). Ce sont des artistes reconnus. Ils sont mariés et père de Gabrielle. Leur vie est paisible et très heureuse, jusqu'à ces jours où tout basculent: restriction des libertés, interdiction de travailler, losange rose, laissez passer, ghetto...

Cela ne vous rappelle t'il pas quelque chose?

Le contexte dans lequel débute ce roman n'est pas des plus réjouissant. Un monde semblable au nôtre, niveau environnement et innovations mais pour ce qui est du reste (lois, mentalités)... C'est la seconde Guerre mondiale. Mais cette fois ci, ce n'est plus les juifs dans la ligne de mire, mais les homos...

Comme durant la Seconde Guerre Mondiale, on rencontre les mêmes styles de personnes... Comme si les gens n'avaient rien appris des erreurs passées.

Les gens qui ne font qu'obéir qui ne se posent pas de questions, ceux qui dénoncent, ceux qui font des petits gestes, ceux qui résistent...

Tous ces gens que rencontrent Phil et Georges après leur embardée en voiture alors qu'ils sont partis chercher un cadeau pour l'anniversaire de Gabrielle.

Tout cela nous est racontée par Gabrielle qui alterne entre souvenirs, ce qui arrive à ses pères et ce qui lui arrive à elle. Rendant le tout un peu fouillis et enfantin.

Mais le but de ce livre, c'est la réflexion qu'il nous apporte. On est vraiment outré de ce qu'on lit mais ferions nous quelque chose si on y était???

Comme le passage de l'histoire de la grenouille et de l'eau bouillante.

On se dit tous que oui mais est ce la vérité? On ne peux qu'espérer...

Ce livre est vraiment bon et montre ce qui peut malheureusement nous arriver si on ne prend pas garde...

Il m'a rappelé une citation "celui qui ne connaît pas les erreurs du passé et condamné à les revivre" Karl Max

On peut aussi le voir autrement, non plus dans un futur proche mais dans notre présent dans d'autres pays et même parfois en France...

L'intérêt de ce livre réside en deux choses : la morale car même si l'histoire est intéressante, le style d'écriture ne m'a pas particulièrement marqué et est un peu enfantin. De plus on n'a pas le temps de s'attacher aux personnages en 92 pages.

La deuxième est la fin, complètement ouverte, quand je l'ai lu, je ne sais pas pourquoi (attention je vais spolier après) je me suis imaginée qu'ils allaient tous mourir... Comme dans une sorte de chambre à gaz... Peut être parce que durant tout le roman le parallèle avec la Seconde Guerre Mondiale est trop présent. En y repensant je me dis peut être que ce n'est pas ce qu'a voulu l'auteur ! Vu que Gabrielle raconte l'histoire de ses pères on peut imaginer qu'ils ont survécu. Enfin je l'espère...

En conclusion:

Un très bon roman à l'écriture un peu brouillonne et enfantine mais à la morale assez dure et belle qui fait le parallèle avec la Seconde Guerre Mondiale tout en possédant une fin ouverte (ce que je déteste !!!).

Si vous avez aimé, je vous conseille: "Le fabuliste"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents