Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Carnet de bord littéraire

Carnet de bord littéraire


La fille quelques heures avant l'impact de Hubert Ben Kemoun

Publié par Plume vive sur 3 Mai 2016, 19:48pm

Catégories : #Contemporain

Dans une avalanche, aucun flocon ne se sent jamais responsable

Voltaire

La fille quelques heures avant l'impact de Hubert Ben Kemoun

Une envie soudaine de lire ce livre

J'étais pourtant fortement occupée et je n'avais pas le temps pour commencer ce livre.
Non, j'avais d'autres choses à faire (comme publier mes nombreuses chroniques en retard).
Mais la couverture et le résumé de ce roman m'attiraient comme une bougie pour un papillon:

Tout part en vrille durant le cour de madame "Et chéri chéri" (d'ailleurs à aucun moment du livre on ne mentionne l'origine de ce surnom). C'est là que se plante l'intrigue et que l'on découvre les personnages principaux. Entre Mokthar et Fabien, on ne peut pas dire que ce soit le grand amour. Et encore moins après les piques moqueuses ou racistes qu'ils se lancent...
Le cour s'envenime... Malgré l'intervention de leur prof de français, la guerre est déclarée. Et la bataille finale se jouera ce soir, pendant le concert du groupe de Marion. Durant lequel certains iront trop, beaucoup trop loin...`

Le titre n'était pas très accrocheur, contrairement à la couverture. Je n'ai pas tout de suite remarqué que des mots étaient écrits tout autour. Je suppose que la fille sur la photo représente "Annabelle" ?!. Je ne la voyais pas comme ça. Mais c'est juste une remarque personnelle et qui ne change en rien l'appréciation de ce roman.

Je ne sais pas à quoi, je m'attendais en commençant la lecture de ce roman. Peut être à quelque chose comme "La vérité sur Alice" de Jennifer Mathieu. Mais ce n'est pas ce que j'ai trouvé ici !!!
J'aurais du mal à dire de quoi parle vraiment ce livre ( je ne formule pas cette phrase comme une critique) c'est juste qu'il se passe beaucoup de choses avec pleins de petites histoires en parallèles: amour, guerre, racisme, campagnes électorales...Je dirai finalement qu'on nous raconte la vie de certains personnages de ce roman et leurs (nombreux) problèmes.

Commençons par la première, la plus présente Annabelle, je l'ai plutôt apprécié surtout son comportement avec Sébastien, qui m'a fait sourire, un sacré culot !!! L'histoire avec sa mère et surtout la scène à l'hôpital est assez touchante. Pire encore, on est triste pour elle. On comprend sa fureur.
Pour ce qui est de Isabelle, la prof de français, elle est plus présente dans ce livre que ce que je croyais au départ. On ressent une dimension très humaine à son comportement (quand elle n'en peux plus des élèves, qu'elle tente de concilier vie privée et boulot...).
Quant à Mokdhar il est assez "attachiant"...
Par contre, j'ai trouvé que le personnage de Fabien tendait vers la caricature !!! Le mec dont le père est friqué qui sait qu'il peut faire ce qu'il veut sans rien craindre, qui est raciste...

Pour autant, j'ai eu l'impression (pour les autres) de retrouver des gens que je connaissais ou que j'ai connu à travers les portraits des différents personnages, que ce soit la prof de français, Mokthar, Fabien ou Thierry...

Concernant l'histoire en général, elle est assez intéressante, car il montre jusqu'où la haine, les préjugés, la rage peut nous emmener en très peu de temps...

C'est une histoire assez passionnant, qui montre comment la situation peu dérapé avec différents paliers avant d'arriver à son apogée: le concert de Marion!!!

Cependant la dernière partie celle de l'incendie et l'après, ont été d'après moi un peu bâclés... Trop rapide, trop peu de détails, trop facile comme fin...

En conclusion:

Un bon roman aux personnages qui parfois virent un peu dans la caricature tout en ressemblant à des gens de notre entourage. On a tous connu ce mec un peu "attachiant". Une histoire assez simple qui montre comment tout peu déraper en très peu de temps.

J'essaierai de trouver "La fille seule dans le vestiaire des garçons" du même auteur.

# Contemporain #Dérapage #Racisme # Différents personnages

Commenter cet article

manou 07/04/2017 14:22

J'ai cherché un moment ta chronique pour voir pourquoi tu ne l'avais pas aimé et je découvre qu'en fait ton avis est partagé. C'est vrai que dans les livres pour ados les auteurs tombent parfois un peu dans la caricature aussi je ne le mentionne plus dans mes critiques car j'essaie de lire ces livres avec le regard que j'avais à cet âge ou que les collégiens ont aujourd'hui...
Je découvre ton blog avec plaisir

Plume vive 07/04/2017 20:29

Personnellement la caricature des personnages me dérange dans mon identification à eux. En effet je n'arrive pas à m'imaginer à leur place quand ils sont beaucoup trop stéréotypés.

Archives

Articles récents