Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Carnet de bord littéraire

Carnet de bord littéraire


A la recherche du fleuve sacré Les sources du Nil de Philippe Nessmann

Publié par Plume vive sur 26 Juillet 2016, 11:38am

Catégories : #Indifférent, #Historique Frisson Policier

Pourquoi je n'ai pas terminé cette lecture...

A la recherche du fleuve sacré Les sources du Nil de Philippe Nessmann
  • 216 pages
  • Flammarion
  • Aucun autre livre lu de cet auteur

Ma première impression:

Quand j'ai vu la couverture, et le résumé, je me suis dit : "chouette un roman avec des aventuriers ", je le voyais un peu comme la collection Mon histoire qui grâce à des journaux intimes par exemple "Journal de Charlotte Renaudier: au temps de crinolines" de  Jean-Côme Noguès nous font découvrir des anecdotes historiques.
Bref, j'étais impatiente de le lire mais j'ai vite déchanté...

L'histoire:

Zanzibar 1857. Deux aventuriers Richard Burton et John Speeke, accompagné de Bombay, un ancien esclave, décident de percer le mystère du Nil, mais pour celà il leur faudra relever le défi et s'enfoncer au coeur de l'Afrique où maladies tropicales, fauves et jungles étouffantes les attendent.

Mon avis:

La raison principale qui m'a empêchée d'apprécier ce roman, est le côté trop documentaire. Si j'avais su avant que j'allais lire un livre documentaire qui dans l'ensemble se contente de relater des faits, je ne l'aurais pas pris.

Ce n'était qu'une succession d'événements et d'actions sans aucune véritable intrigue autre que la recherche du Nil. Les personnages du moins, leur caractères sont quasi-inexistants sauf un peu Bombay. D'ailleurs l'une des seules choses que j'ai vraiment apprécié sont ses citations. Une en particulier a retenu mon attention:

Tu es le maître des paroles que tu n'as pas prononcées; tu es l'esclave de celles que tu laisses échapper

p 103

Bien sûr, on sent qu'il y a véritable travail derrière toutes ces informations, mais ce n'est pas ce que me vendait le roman, je m'attendais à un docu-fiction, pas à ça. Ce bouquin manque cruellement de vie et aussi d'anecdotes. Par contre, le carnet documentaire en couleur au milieu est intéressant, mais finalement je n'aurais pu lire que ça...

Du coup et cela m'arrive très rarement, je n'ai pas su finir ce roman.
J'ai quand même lu le dernier chapitre pour savoir où se trouvait la source du Nil: le lac Victoria.

En conclusion:

Si vous recherchez un documentaire purement informatif, ce roman est fait pour vous. Par contre, si vous recherchez plus un docu-fiction, passez vos chemins et préférez un roman de la collection "Mon histoire".

Commenter cet article

Bernieshoot 26/07/2016 18:22

effectivement vouloir lire un roman c'est différent de lire un documentaire .. dommage

Plume vive 01/08/2016 14:23

Et malheureusement nous sommes parfois trompés par la quatrième de couverture...

Archives

Articles récents