Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Carnet de bord littéraire

Carnet de bord littéraire


Plus Jamais sans elle ✒️✒️✒️de Mikaël Ollivier

Publié par Plume vive sur 22 Juillet 2016, 11:35am

Catégories : #Contemporain

Un roman surprenant

Plie mille grues en papier et ton voeu sera exaucé

Plus Jamais sans elle ✒️✒️✒️de Mikaël Ollivier
  • 300 pages

  • Seuil

  • "Star crossed lover"

Ma première impression:

En regardant le résumé et le titre du roman (accrocheur), je m'attendais à un livre sur les relations mère/fils... ​Ce n'était pas la première fois que je voyais ce roman à la bibliothèque, mais à chaque fois j'avais reporté sa lecture car l'histoire me semblait un peu banale. Mais ne sachant que lire, j'ai quand même fini par le prendre.

L'histoire:

Le jour de son 18 ème anniversaire, Alan reçoit de la part de son père, une adresse celle de sa mère qu'il n'a jamais connu, dont il ne sait rien pas même son nom. 
Décidé, il fera tout pour rejoindre Ellen, cette femme armée, rebelle et solitaire. Mais pour la sauver et rester à ses côtés, il lui faudra devenir un autre, un homme ! 
Lui qui n'a jamais quitté sa ville natale va parcourir l'Europe, de Londres à Sofia, en passant par Prague et le Grand Nord.
Lui qui a toujours obéi va transgresser les lois et affronter polices et truands.
Lui que son père a toujours protégé va apprendre à ne plus avoir peur de rien (enfin...)
 

Mon avis:

J'ai été franchement suprise, comme je le disais, je m'attendais à une histoire sur les relations parentales ( j'avoue avoir un peu survolé le résumé comme j'ai parfois tendance à le faire). Du coup je ne m'attendais pas à un thriller... Je n'irais pas jusqu'à dire que ce roman est un coup de coeur. Mais il est assez original. 
Débutons par ce à quoi je m'attendais, la relation qui grandit entre Ellen et Alan, c'est un peu le fil conducteur mais pas l'élement principal. Tout au long de la première partie, leur relation se tisse, les masques tombent et certains passage sont émouvant (la première fois qu'ils se rencontrent, la nuit...). On ressent leur émotion, le fait qu'ils soient tous les deux émus et perdus à la fois. De plus leure réactions sont bien dépeintes. Par contre, je trouve qu'Alan a été beaucoup trop gentil avec elle, il a accepté l'idée qu'elle l'ait abandonné de façon beaucoup trop seraine. De prime à la fin, son choix de rester avec elle et non pas son père m'a un peu choqué.
En parlant d'elle justement, j'avais du mal avaec sa mentalité au départ, on va dire qu'elle est complexe, tout comme sa réflexion prônée sur l'amour et le fait qu'elle préfére s'éloigner pour ne pas arrêter d'aimer. J'ai vraiment eu du mal à y croire. Mais vers la fin, j'ai apprécié le fait qu'elle remette  en cause ses idéaux, sans pour autant en changer. Et je me suis suprise à comprendre son raisonnement. 

Mais bref, concernant maintenant le côté traque de l'histoire, les péripéties sont parfaitement racontées mais ne sont pas très originales (un petit détail me perturbe pourquoi Rakoyo s'est il sacrifié ?) . 

Passons maintenant au père d'Alan tout comme sa mère c'est un personnage dont j'ai apprécié les réflexions. A travers lui, on retrouve la question des regrets (qu'on retrouve aussi avec le personnage d'Esther). 

Concernant les voyages à travers l'Europe, j'ai été un peu déçue, l'idée semblait bonne mais de nombreux détails, nous permettenant de nous situer (physiquement) de nous imaginer dans l'environment, ont manqué.
Pour ce qui est de la résolution finale de l'intrigue je trouve qu'elle n'était pas à la hauteure, que ce soit la raison mal expliquée ou la fin trop courte. J'ai eu un peu de mal à accrocher, c'est dommage....

Dernier point, j'ai trouvé que l'écriture de l'auteur était vraiment très fluide, et le rythme de ce thriller est agréable suffisament rapide pour être intense, mais pas trop nous donnant ainsi de nombreuses expliquations. 

 

En conclusion:

Un thriller palpitant au rythme haletant, rempli d'actions un peu répétitives, de personnages inoubliables et originaux, avec comme bémol, une fin pas à la hauteur.

Commenter cet article

Archives

Articles récents