Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Carnet de bord littéraire

Carnet de bord littéraire


First love ✒️✒️de James Patterson et Emily Raimonde

Publié par Plume vive sur 23 Septembre 2016, 20:14pm

Catégories : #Contemporain, #Love

Pourquoi je n'ai pas accroché à ce roman?
First love ✒️✒️de James Patterson et Emily Raimonde
  • 310 pages

  • Hachette Roman

  • Aucun autre livre lu de cet auteur

Attention, je vais spolier !!!!

La couverture déjà aurait du me mettre en garde, rien qu'avec le titre écrit en rouge "First love" et puis cette phrase "Comment j'ai fugué de chez moi et je suis tombée amoureuse de mon meilleur ami". Cela aurait vraiment du me mettre la puce à l'oreille, et me faire comprendre que ce roman n'était pas pour moi.

Mais non, je trouvais qu'il y avait de jolies images, et puis un livre avec des photos à l'intérieur, c'est cool ! Effectivement les photos sont cool mais pour le reste...

Tout d'abord, quand j'ai rencontré Axi, je me suis dit qu'elle et moi, on ne serait pas très copine. Cette fille fait tellement gamine, ses réflexions sont parfois au ras des pâquerettes. Je lui reconnais une certaine audace certes, mais elle ne va pas au bout des choses et pleurniche tout le temps. Madame ne veux pas voler de voiture, mais qu'est ce qu'elle fait? Elle en vole une!!! Ou elle laisse Robinson en voler, ce qui n'est guère mieux parce qu'elle râle deux secondes plus tard avant de passer à autre chose. Un peu de caractère dans la vie, rien ne sert de râler, il faut agir!

Pour ce qui est de Robinson, ce n'est pas vraiment mieux. Il n'est pas très intéressant. En effet, il fait plus de la figuration qu'autre chose, on le connaît très mal même à la fin du roman. Par contre il a une chance de dingue, car après avoir volé un nombre incalculable de voitures (et des belles voitures hein...), menoter un policier (enfin tout le monde s'en fout deux pages plus loin), il ne s'est jamais fait prendre! Et même ... des gens lui donnent des billets quand il chante. Nous vivons dans un monde de Bisournours... L'auteur nous fait quand même comprendre à la fin que voler des voitures c'est mal, parce que notre très gentille héroïne va se rendre à la police. Et vous ne devinerez jamais ! Elle ne va même pas en prison. Oh mais non, menoter un policier ce n'est pas assez grave, elle va juste faire quelques heures de travaux généraux. Vive la vie !

Quant aux conversations entre Robinson et Axi, elles manquent clairement de piquant, enfin elles manquent de contenu tout court. Rien d'intéressant entre eux deux, rien qui n'a su me faire rire ou m'émouvoir.

Et pourtant l'auteur tente désespérément de nous donner les larmes aux yeux lors de la deuxième partie du roman (on sort juste la guitare au lieu du violon). En effet, grande révélation qui est sous entendus à pas mal d'endroit (avec sa soeur déjà et avec cette remarque comme quoi ils sont obligés de fuguer pour une raison obscure): nos deux pauvres et pathétiques héros /amoureux ont le cancer...

C'est bien d'essayer de tirer sur la corde (sensible) mais à force de trop tirer dessus, bah on ne ressent plus rien. Parce que le sujet du cancer, une fois c'est bien, deux fois allez pourquoi pas, mais au delà je suis désolé, c'est trop.

Je pourrais vous faire une liste longue comme mon bras, de tout les romans ou livres qui traitent du cancer: " Nos étoiles contraires" pour commencer, "Le temps d'un automne", "Je veux vivre" "Keith" "A la vie A la mort", "Il suffirait d'un signe"...

Si au départ, l'idée de parler d'une maladie pour essayer d'expliquer aux lecteurs ce qu'est avoir le cancer et lui permettre de relativiser ses malheurs, n'est pas une mauvaise idée. Maintenant tout ça par un peu dans tous les sens.
Je suis désolé pour "First love" mais il passe après de trop nombreux roman sur ce sujet.
Et puis aussi l'idée de mêler de l'amour à tout ça, ça a beaucoup de chance de finir dans le gnangnan... Et ici, ça ne loupe... C'est dingue le nombre de gens qui rencontrent leur âme soeurs à un hôpital, lors d'une chimio. Meetic n'a qu'a bien se tenir... Blague à part ( humour noir je sais).
Ce roman fait partie de la trop longue liste des romans qui veulent nous faire pleurer, mais qui n'y parviennent pas. Parce que l'amour et la maladie, certes c'est des bons ingrédients pour me faire pleurnicher mais cela ne fait pas tout. Ce n'est pas une recette magique pour un roman à succès. Il faut savoir innover comme "Avant toi" ou d'autres.

Si j'ai continué, c'est parce qu'au début l'auteur a instillé un peu de suspens, il faut l'avouer. Et puis surtout le style d'écriture était très fluide, les photos intéressantes, et enfin j'espérais que la fin allait remonter ce livre dans mon estime mais non...

En conclusion:

Si vous cherchez un roman très simple un peu girly, avec du tout préparé: deux amoureux, dont l'un est malade. Ce livre est fait pour vous. Sinon passez votre chemin et allez plutôt voir du côté de "Nos étoiles contraires" ou d'autres.
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents