Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Carnet de bord littéraire

Carnet de bord littéraire


Coeur de loup ✒️✒️✒️ de Katherine Rundell

Publié par Plume vive sur 15 Novembre 2016, 19:55pm

Catégories : #Historique Frisson Policier

- Maman dit que pointer une arme sur quelqu'un est la preuve d'un manque total d'imagination.

329 pages
Gallimard Jeunesse
Aucun autre livre lu de cette auteur

 

Ce roman n'est pas dans mes habitudes de lectures pourtant assez vastes, en effet j'ai plutôt tendance à éviter les contes tel que Tant que nous sommes vivants. Ce n'est pas mon style et je n'accroche pas facilement. Je trouve cela assez enfantin (pour ceux que j'ai lu et dont je me souviens). Ce n'est donc pas le format, ni même l'auteur, inconnu au bataillon, mais bien le contexte qui m'a attiré. Cette Russie révolutionnaire !

Féodora a grandi parmi les loups. Ils sont tout pour elle et, bientôt, elle deviendra maître-loup, comme sa mère. Mais ce destin extraordinaire est anéanti quand surgit l'armée du tsar, dévastant tout sur son passage. Alors que sa mère est faite prisonnière, l'intrépide Féo part avec sa meute à travers les forêts enneigées de Sibérie. Bravant l'ennemi, le froid, les tempêtes, elle est prête à tout pour la sauver...

C'est donc surtout le contexte qui m'intriguait, mais pas seulement, cette idée de maître loup était aussi étonnante. C'est vrai qu'au départ j'ai eu un peur que cette partie soit beaucoup trop surréaliste. Mais cela n'a pas été le cas, certes Féodora a des liens avec les loups, mais cela reste des liens possibles. De plus, on sent que chaque relation est unique et c'est cela qui en fait sa beauté. A vrai dire, j'ai préféré la première partie du roman où elle est encore avec sa mère et qu'elle apprend au loup à être des loups !!!

La deuxième elle, est plus centrée aventure, quête afin de sauver sa mère des griffes du terrible méchant fou et sanguinaire. Déjà parce qu'ici on retrouve bien les caractéristiques d'un conte, au niveau du personnage du "méchant", il est tout lisse et manque de profondeur.
Pour ce qui est des gentils c'est heureusement un peu différent. J'ai beaucoup aimé le caractère de Féodora, son énergie. Mais aussi Ilya, son rêve...

Pour ce qui est du contexte, je l'ai trouvé assez intéressent, on se sent vraiment plongé dans cette Russie. A cheval entre les traditions et les nouveautés. Quant à la réflexion que prône l'auteur, sur ce moment où on peux choisir de se battre. Elle est franchement belle même si la manière dont elle a traité (avec les enfants) ne m'a pas plu.

En conclusion:
Un conte dont on sent les caractéristiques mais qui a su aller au delà pour être une agréable lecture.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents