Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Carnet de bord littéraire

Carnet de bord littéraire


Comment j'ai écrit un roman sans m'en rendre compte ✒️✒️✒️d'Annet Huizing

Publié par Plume vive sur 27 Janvier 2017, 20:46pm

Catégories : #Contemporain

Faire son deuil et apprendre à écrire:
Un autre titre pour ce roman

  • 184 pages
  • Syros
  • Aucun autre livre lu de cette auteure

Le titre m'a tout d'abord interpellée mais j'étais assez réticente au vu de l'absence de résumé !
L'histoire, pour faire simple, je pourrai dire que j'ai suivi durant ces quelques 200 pages la vie de Katinka, pas vraiment incroyable, mais pas tout à fait banale non plus. Une jeune néerlandaise, orpheline de mère depuis l'âge de trois ans. Katinka a un rêve, devenir auteure pour cela sa voisine, une écrivaine renommée lui donne des cours d'écriture.

A travers ce très court résumé apparaît les deux thèmes sous-jacents de ce roman. Le premier le deuil ( à retardement) que n'avais pas pu faire Katinka, au vu de son jeune âge lors de la mort de sa mère, et son besoin désespéré de retrouver ses souvenirs, est très intéressent. On ressent un cheminement, en effet au début du roman notre personnage nous dit ne ressentir aucune émotion lorsqu'elle s'exprime sur cette mort, mais peu à peu au fil des rencontres, la tension monte. Jusqu'à l'explosion et cette fameuse scène du restaurant, où ici Katinka semble réellement se rendre compte de ce que la mort de sa mère implique, c'est touchant. Et on est triste pour notre héroïne.

Le deuxième sujet, en filigrane du premier est l'acte d'écriture (ce qui m'a d'ailleurs rappelé qu'il fallait que je poste le deuxième épisode de ma petite série). L'auteure dispense ainsi aux lecteurs et aux hypothétiques futurs écrivains, quelques petits conseils. Conseils qu'on remarque qu'elle applique elle même. N'allez pas vous imaginer avoir affaire à un guide d'écriture dans le style "Ecrire un livre pour les nuls" ! C'est beaucoup plus subtil ici !

Pour finir, j'aimerai terminer sur le style d'écriture de cette auteure, il est "enfantin". Dans le sens où j'avais réellement l'impression d'avoir affaire au journal intime de Katinka. C'était très fluide, et j'ai réussi à m'identifier au personnage, que demander de plus ?

En guise de conclusion, j'aimerai dire que si ce roman a été une agréable lecture, ce n'est pourtant pas un coup de coeur. En effet, je lui reprocherai peut être la trop forte probabilité que ce roman a de disparaître prochainement de ma mémoire

Commenter cet article

Archives

Articles récents