Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Carnet de bord littéraire

Carnet de bord littéraire


De la part du diable ✒️✒️✒️ de Aina Basso

Publié par Plume vive sur 14 Février 2016, 16:22pm

Catégories : #Historique Frisson Policier

De la part du diable ✒️✒️✒️ de Aina Basso

De la part du diable.... A une lectrice assoiffée de bons livres

Mon avis:

J'ai été surprise par ce livre, je m'inquiétais un peu du style d'écriture après avoir lu la quatrième de couverture.

J'ai eu tort le style d'écriture est très fluide.

On nous raconte une histoire qui a lieu dans le comté du Finnmark entre 1620 et 1621 époque où se déroule la première vague de procès pour sorcellerie en Norvège et dans toute l’Europe. On y rencontre deux jeunes filles aux destins bien différents.
Dorothée est issue d’une famille aisée et vient d’avoir seize ans, quand ses parents décident de la marier à un homme de l'âge de son père. Obligée de le suivre quand celui-ci est nommé dans le nord de la Norvège pour instruire les procès en sorcellerie. Après une longue et éprouvante traversée, Dorothée arrive dans une toute petite ville où personne ne parle sa langue.
Elen a le même âge, fille d’une guérisseuse sans mari mais avec de nombreux frères dont un diabolique. Quand la chasse au sorcière débuté la voilà en très mauvaise posture.

Une bonne moitié du livre place le contexte: amenant Dorothée dans ce nouveau pays et Elen à perdre sa mère... La partie, où elles se rencontrent, est minuscule, une vingtaine de pages tout au plus... Ce n'est d'ailleurs pas le moment le plus intéressant d'après moi.

La morale de ce livre diffère entre les deux personnages, ainsi que la fin qui m'a profondément choquée!!!

C'est un livre assez originale qui alterne entre les points de vues des deux filles, qui sont forts intéressants, axées sur des choses vraiment différentes...

Pour Dorothée c'est le mariage qui est au coeur de ses préoccupations, pour Elen c'est sa mère.
Ce livre montre aussi comment les gens peuvent se mettre à croire rapidement ce qu'on leur dit, et qu'il ne faut pas sous estimer la puissance des rumeurs.

Si vous avez aimé, je vous conseille: Celle qui sentait venir l'hiver

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents