Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Carnet de bord littéraire

Carnet de bord littéraire


1 La route de Haut Safran ✒️✒️✒️✒️La tyrannie de l'arc en ciel de Jasper Fforde

Publié par Plume vive sur 27 Avril 2017, 19:47pm

Catégories : #Science Fiction, #Coup de coeur; Liste, #Série

Sur la route d'un nouveau coup de coeur

  • 588 pages
  • Fleuve Noir
  • Aucun autre livre lu de cet auteur

A vrai dire c'est ma première (d'une longue série je pense) lecture style science fiction de la catégorie adulte ! Je reviendrais sur mon passage au roman adulte dans un prochain article.
Toujours est il que si ce roman a su attirer mon regard parmi les nombreux livres sur l'étagère, c'est avant tout à cause de sa couverture, riche en couleurs, et son titre très accrocheur. Quant à son résumé, il n'était pas en reste !

Dans la  Chromocratie, les citoyens sont comme nous ou presque. En effet ils naissent Gris, Jaunes, Verts, Bleus, ou encore Rouges Toute leur vie est ainsi déterminée par les teintes qu'ils perçoivent. Ainsi les Pourpres sont les mieux lotis tandis que les Gris, incapables de discerner les nuances éclatantes, sont traités en esclaves. Comme dans toute tyrannie digne de ce nom, les autorités veillent à ce que cet ordre soit respecté !

Edward Rousseau est un jeune homme Rouge sans histoire, promis à un bel avenir, mais le voilà exilée, un temps dans les franges extérieurs, pour une histoire d'humilité, afin de procéder à un recensement de chaises. Mais là-bas, il rencontre Jane une Grise effrontée au nez exquis. De plus, de mystérieux événements se trament dans l'ombre. Réussira t'il à en comprendre le sens sans perdre la vie ?

Au départ, il est compliqué d'appréhender pleinement ce roman, non pas à cause d'un problème de style mais seulement parce que l'auteur choisit de nous plonger directement dans ce monde : la Chromocratie. Petit jeux de mot d'ailleurs qui m'a fait sourire. Pas de véritable explication au départ concernant cette société, ni la place de chaque individu à l'intérieur. L'auteur nous explique tout au fur et à mesure des pages. C'est une bonne idée, dans la mesure où cela nous évite de tous nous expliquer, d'un coup et de ne pas occasionner une surdose d'information. Mais en même temps, durant les 200 premières pages, je me sentais "frustrée " de ne pas tout comprendre. Même encore maintenant il y a des détails qui m'échappent (le lapin, les mariages interdits...).

Nous sommes ici dans une dystopie très particulière et très complexe. Plus on avance dans le roman, plus on comprend que l'on a bel et bien affaire à une tyrannie. On est révolté par ce qui se passe et certaines actions nous rappellent étrangement notre société...

Notre personnage principal est très intéressent et attachant. On apprécie sa manière de se comporter, sa façon nuancée de voir les choses mais aussi son évolution à travers les pages.
L'autre personnage, que j'ai excessivement apprécié est Jane, une grise, pour son impertinence, ses répliques, son caractère. Un personnage féminin haut en couleur.

Quant au déroulement de l'histoire, il est très rythmée et ponctué de nombreuses actions et péripéties en tout genre. Certaines sont quelque peu, prévisibles mais ce n'est pas le cas tout le temps, et on ne s'ennuie pas.

De plus ce roman était très addictif et j'avais du mal à arrêter sa lecture. Je profitais de chaque instant de libre pour recommencer afin de me plonger dans cette histoire.

Pour ce qui est de la fin, prévoyez de nombreux renversements de situations ( deux majeurs) et surtout une dernière scène mémorable où j'ai senti mes tripes se nouaient...

Une première lecture de roman dystopique, pour adulte, magistrale. A quand la suite ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

écureuil bleu 27/08/2017 10:28

Bonjour Plume vive. Ta chronique est intéressante mais je ne suis pas du tout tentée par ce genre de roman. Bon dimanche !

Plume vive 28/08/2017 09:52

Oh c'est vraiment dommage c'est une pépite !

Archives

Articles récents