Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Carnet de bord littéraire

Carnet de bord littéraire


Les règles du jeu ✒️✒️✒️Endgame de James Frey et Nils Johnson-Shelton

Publié par Plume vive sur 14 Février 2017, 13:05pm

Catégories : #Science Fiction, #Série

Dernier tome de la trilogie Endgame.

  • 390 pages
  • Gallimard
  • Autre livre lu de cet auteur:
    1 Endgame
    2 Endgame

Etre le dernier tome d'une trilogie n'est pas toujours évident pour un roman car on lui demande à là fois de surprendre ses lecteurs, mais aussi de garder l'authenticité et les caractéristiques de la série. Si j'appréhendais de démarrer ce tome, c'était avant tout à cause de la complexité de l'intrigue et des très nombreux personnages, que j'avais malheureusement oubliés depuis la dernière fois.

Nous nous étions quittés, au moment tragique où Petite Alice, la clé du ciel, avait été enlevée par le Maccabee. Sarah n'ayant pas réussi à la tuer pour arrêter Endgame. Ca c'est pour le contexte. Dans ce dernier opus, les joueurs vont tenter de terminer/ d'arrêter/ de gagner Endgame. Et pour cela ils sont prêts à tout ! Entre nouvel allié, trahison, nos joueurs vont aller de surprises en surprises. Certains rancoeurs devront être mises de côté si certains veulent gagner, car unir ses forces et peut être le meilleur moyen de réussir. Mais tous n'y survivront pas ...

En ce qui concerne d'ailleurs les personnages, point positif pour notre mémoire (négatif pour les coeurs d'artichaut) , si on peux dire ça de cette manière, au fil des tomes, et encore plus dans celui ci leur nombre décroît. Passant de 7 à 3. Je ne vous spolierai pas promis :) Personnellement, je me serai imaginée que l'auteur allait dans ce dernier tome se calmait un peu, mais non... Et certains personnages que j'aurai pensés "invincibles" "intouchables", ne le sont pas tant que ça. Comme si l'auteur prenait finalement un malin plaisir à tuer nos héros préférés. Tandis que certains tels qu'An Liu reste longtemps, très longtemps en vie. Même si je l'avoue, sans lui, ce roman aurait vraiment eu un cachet en moins. Il est détestable, abjecte (tout ce que voulait comme adjectif péjoratif) comme protagoniste certes, mais cela fait du bien de voir des personnages aussi différents, aux motivations aussi contradictoire les uns des autres.

L'histoire dans ce tome-ci, réserve moins de surprise que dans les autres, et j'ai même eu quelques déceptions. Déjà le contexte n'est clairement pas expliqué. Un astéroïde vient de s'écraser sur la terre. Et malgré cela, aucun souci pour nos "héros". No problemo, ils arrivent à se procurer eau, essence, nourriture. Même au niveau de l'électricité, de l'eau courante, tout semble marcher. Alors que nous, une inondation, un peu trop de vent et c'est déjà fini. De plus, les personnages qui servent de "décor", les personnes lambdas quoi, ne sont finalement pas du tout paniqués, ni même stressés par les événements ! Pas crédible... Quand on sait qu'aux Etat Unis, un risque naturel, et les magasins sont dévalisés.

Pour ce qui est de la fin, elle est assez prévisible, mais ce n'est pas vraiment ce que je lui reproche. Non, ce que je regrette, c'est mon incompréhension de certains points, en effet je n'ai pas tout saisi en ce qui concerne, les créateurs et cela m'a dérangé.

Au final, je ne dirais pas que j'ai été déçue par ce tome, mais il est quand même clairement un ton en dessous des autres. Cependant un roman à lire tout de même, pour enfin clore cette série qui mérite qu'on s'y attarde !

Si vous avez aimé, je vous conseille la série Réseau(x)

Commenter cet article

Archives

Articles récents