Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Carnet de bord littéraire

Carnet de bord littéraire


The Book of Ivy ✒️✒️✒️de Amy Engel

Publié par Plume vive sur 9 Février 2017, 21:40pm

Catégories : #Love, #Science Fiction

Lorsqu'on est conscient d'être manipulé, mais que ça fonctionne, peut on encore appeler ça de la manipulation ?

p 172

  • 342 pages
  • Lumen
  • Aucun autre livre lu de cette auteure

J'avais déjà vu de nombreuses fois ce roman dans les étals des magasins. La couverture très très belle et très mystérieuse m'avait intriguée. Alors quand je l'ai (enfin) trouvé dans le rayon nouveauté de ma bibliothèque, je l'ai immédiatement emprunté !

En commençant sa lecture, je m'attendais très clairement à une histoire dans la même veine qu' "Hunger Games" ,"Divergente", ou  "Le Labyrinthe"... C'est à dire, à une dystopie avec des adolescents comme personnages principaux (jusque là c'est bon) , des méchants (pas vraiment de méchant ici) , de l'action (non) des courses poursuites (non plus), des révélations (bof rien d'incroyable), parsemé de quelques scènes d'amour (BEAUCOUP). Une histoire qui en jette au cinéma ( pas encore d'adaptation prévue, pour ce que j'en sais.) Mais ce n'est pas ce que j'ai trouvé ici.

À la suite d'une guerre nucléaire dévastatrice, la population des États-Unis s'est retrouvée décimée. Un groupe de survivants a fini par se former, mais en son sein s'est joué une lutte de pouvoir entre deux familles pour la présidence de la petite nation. Les Westfall ont perdu. Cinquante ans plus tard, les fils et les filles des adversaires d'autrefois sont contraints de s'épouser, chaque année, dans une cérémonie censée assurer l'unité du peuple.
Cette année, son tour est venu.
Elle s'appelle Ivy Westfall, et n'a qu'une seule et unique mission dans la vie : tuer le fils du président qu'elle est destinée à épouser. L'objectif, c'est la révolution, et le retour au pouvoir des miens. Peu importe qu'un cœur de chair et de sang batte dans sa poitrine, peu importe qu'un innocent soit sacrifié pour des raisons politiques.
Bishop doit mourir. Et elle sera celle qui le tuera.

Née pour trahir et faites pour tuer... Sera t-elle à la hauteur ?

Cette phrase a magnifiquement gâchée le suspense. Le problème de cette question: une réponse beaucoup trop évidente ! Dès le début, dès le premier chapitre, dès la première page même, je pense, on devine la réponse à cette question. En cause, un personnage beaucoup trop transparent et gentil, c'est mignon tout ça ! Mais Ivy n'est absolument pas crédible. Elle n'a pas du tout le potentiel, les capacités d'une tueuse or pour une fois j'aurai apprécié un personnage beaucoup plus méchant,  manipulatrice, forte, avec des convictions. Cependant Ivy est un personnage attachant. Mais si j'avais fait un casting pour le rôle auquel elle était prédestinée, je ne l'aurai certainement pas choisie.

Le problème vient aussi du fait que l'auteur si elle nous propose un résumé où je voyais personnellement déjà du sang coulé, choisit finalement de se diriger peu à peu et vite fait ( dès les premiers chapitres) vers une adorable histoire d'amour ! C'est très mignon, mais ce n'est pas ce à quoi je m'attendais, et on ne peut pas non plus dire que cela soit particulièrement original.

Petit point positif, comme je le dirais leur histoire est chou. De plus Bishop n'est pas mal du tout, un peu trop prince charmant, un peu trop lisse certes mais mignon quand même.

Pour ce qui est du côté dystopique de ce roman, il est au final assez peu présent. Leur monde n'est pas si différent que le nôtre il y a quelques décennies (en dehors de certains détails bien évidemment). Il manque clairement de profondeur, d'explication. On n'a plus ici à faire à un simple décor qu'à un monde réel avec ses coutumes, ses lois.
Par contre l'auteur nous fait réfléchir sur des débats qui nous animent encore tels que la peine de mort, la place des femmes, les luttes de pouvoir (rien n'est jamais blanc ni noir) c'est assez intéressent, mais encore une fois pas assez approfondis.

Pour conclure, je dirais que j'aurai souhaité être surprise par ce roman, me retrouver avec une héroïne un peu plus crédible, un monde un peu plus complexe... Mais j'ai bon espoir que le deuxième tome soit meilleur que le premier qui sait ? En tout cas, je suis très curieuse de lire la suite ! Et puis, mon petit côté loveuse a bien aimé l'histoire d'amour :)

Si vous aimé, Alera de Cayla Kluver, devrait vous plaire !

Commenter cet article

Twogirlsandbooks 14/02/2017 18:17

Cette saga me tente bien même si je me doute qu'elle n'est pas parfaite ^^

Plume vive 14/02/2017 18:33

C'est une vrai romance. À vrai dire en lecture de saint Valentin c'est pas mal

Archives

Articles récents