Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Carnet de bord littéraire

Carnet de bord littéraire


Au moins un ✒️✒️✒️✒️de Irène Cohen Janca

Publié par Plume vive sur 7 Octobre 2016, 19:38pm

Catégories : #Contemporain

Les rêves les plus simples ne sont pas les plus faciles à réaliser

Au moins un ✒️✒️✒️✒️de Irène Cohen Janca
  • 91 pages

  • Actes Sud Jeunesse

  • Aucun autre livre lu de cette auteur

Ma première impression:
Ce n'est pas la couverture qui m'a attiré ( même maintenant je ne la comprend toujours pas), ni même le titre que je n'avais pas pris le temps de lire ( je reparlerai de la signification plus tard ) . Non, c'est la taille de ce roman et le résumé  qui m'ont intrigué.

L'histoire:

Marie vient d'être embauchée dans une entreprise de télémarketing. Elle découvre la vie en open space, les tournures de phrases positives, le discours préparé, le sourire à la voix, jusqu'à ce nouveau nom plus facile à retenir pour les clients.
Toutes ces petites choses qui la grignotent de l'intérieur... 
Jusqu'à ne plus ne savoir qui elle est, Sonia, Marie?, qui elle aime, ce qu'elle veut...
Mais rien n'est perdu, car tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir, comme on dit...

Mon avis:

La taille de mon commentaire n'a rien avoir avec la taille du roman. En effet il y a certains longs bouquins sur lesquels je n'ai pas grand chose à raconter, tandis que paradoxalement je suis intarissable sur certains courts livres. C'est le cas de celui-ci !

A vrai dire, celui-ci n'est vraiment pas banal. 
Tout d'abord, le parti pris de l'auteur, de nous amener dans la vie de Marie, une jeune femme tout à fait habituelle, est original justement. En effet, dans ce style de roman où le personnage tente de vivre ses rêves. On a plus souvent le droit à des intellectuels, des sportifs, des artistes... Marie n'est rien de tout cela. Elle, ce qu'elle veut, c'est être coiffeuse. 
Quand on lit cela, on se dit, si elle veut être coiffeuse, c'est tout de même pas irréalisable comme rêve. Pourquoi elle n'a t'elle pas fait un CAP ? Pourquoi travaille t'elle dans une entreprise de télémarketing qu'elle déteste? 
Puis on comprend, qu'au final, un rêve petit, n'est pas finalemet plus simple à réaliser. Car le plus important dans un rêve n'est pas sa taille, mais bien la volonté de celui qui le rêve !!!

Dans la première partie de ce roman, l'auteur impose un rythme assez lent, pour nous plonger dans la vie routinière de Marie. Là, dedans, on découvre avec son regard, ses remarques le métier de télévendeur, qui n'est pas présenté sous un jour très favorable. On voit aussi ce qui se cache derrière. Le côté plus noir de l'histoire.  Mais ce n'est pas tout, on parle aussi de sa famille, de sa mère qui veux sa réussite, plus que son bonheur. De son petit copain qui la trouve étrange car elle réfléchit, car oui, elle pense trop pour être heureuse. 

D'ailleurs j'ai trouvé ça dommage que l'auteur se soit concentré dessus et est utilisé son copain comme élément déclancheur ! J'aurais préféré qu'elle comprenne différamment, par elle même, même si c'est vrai que ce bouleversement ne résulte pas seulement de ça, mais de tellement d'autres choses aussi.

La deuxième partie du roman est beaucoup plus rapide, intense aussi. C'est à ce moment là qu'elle se rebelle, qu'elle passe des mots à l'acte... Et c'est ça qui fait toute la différence ! 

Car pour une fois, elle réalise son rêve. J'ai beaucoup aimé le rôle qu'a joué son ancienne prof de français surnommée "Au moins un".
"Au moins un", car pour elle tout le monde doit connaître au moins un poème qu'il pourra se ressasser seul, coincé sur une île déserte.

En conclusion:

"La seule chose qui puisse empêcher un rêve d'aboutir c'est la peur d'échouer"
de Paulo Coehlo

Si vous avez aimé, je vous conseille: "Théa pour l'éternité" de Florence Hinckel

Et vous, quel est le poème que vous connaissez par coeur et que vous vous remémoriez si vous étiez seul sur une île déserte?

Commenter cet article

Archives

Articles récents