Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Carnet de bord littéraire

Carnet de bord littéraire


Et mes yeux se sont fermés ✒️✒️de Patrick Bard

Publié par Plume vive sur 31 Octobre 2016, 21:15pm

Catégories : #Contemporain

Pas de réponse...

196 pages

Syros

Aucun autre livre lu de cet auteur

C'est la thématique de "Et mes yeux se sont fermés" qui m'a intriguée: la radicalisation. Comment peut on embrigader une personne tout à fait ordinaire et la pousser à se battre pour n'importe quelle cause ? Si ce sujet m'a intéressé, c'est qu'il est assez peu courant. En effet je ne me souviens pas d'avoir déjà lu un roman sur ce thème, et je n'avais qu'un léger début de réponse à cette question que tout le monde se pose en ce moment, trouvée avec le roman Kinshasa Dreams.

Cette fois, l'histoire est celle de Maëlle qui du haut de ses 16 ans, décide de partir en Syrie, afin de sauver le monde pense t-elle. Cette jeune fille somme toute assez banale, choisit alors de tout quitter, et de changer de vie.

Racontés à travers de nombreux  points de vues différents (Maëlle, sa mère, sa soeur, sa conseillère lors de son retour de Syrie, son ex petit ami, une camarade de classe...) nous découvrons peu à peu le parcours de Maëlle, comment elle en est arrivée là...
Si on considère seulement ce roman, à la façon dont il a répondu à ma question " comment certaines personnes tout à fait ordinaires se font embrigader ?". Je n'ai pas eu de réponse (ce que je n'attendais pas réellement) mais pas non plus de début de réponse (sauf à un léger moment avec la conseillère) et ça c'est un peu plus problématique, car c'était mon horizon d'attente pour ce livre.

Le problème vient essentiellement du fait que nous ne sommes pas souvent dans les pensées de Maëlle et si cela a un avantage, car c'est un autre côté, les réactions de son entourage  qui sont mis en avant, cela ne nous permet pas de comprendre psychologiquement son changement !!! Et c'est un peu dommage. Le but de cet auteur n'est donc pas de nous faire comprendre le changement en elle, mais autour d'elle dans son comportement, dans ses relations avec les autres. L'avantage d'un panel aussi large de personnages, et de nous permettre à la fois d'avoir l'avis de sa soeur comme de son prof. Des avis très différents qui nous laisse entrevoir une réalité  complexe.

Le cas du personnage de Maëlle est assez intéressent dans le sens où c'est une jeune fille  intelligente, curieuse, révoltée, qu'on n'imaginerait pas tomber dans ce piège insidieux.
Et pourtant... J'avoue que j'avais un peu du mal à retrouver dans ce personnage dont on découvre les pensées quelques fois, l'individu décrit par les autres narrateurs de cette histoire. Je n'éprouvais que peu d'empathie pour elle, elle n'avait rien de cette description de jeune fille  intelligente, curieuse, révoltée. Sans doute, un choix de l'auteur pour nous montrer à quel point les gens changent?

La partie qui se déroule en Syrie, est assez courte, et peu explicite, tout est vite racontée en quelques pages. Et même si je le comprend car ce n'est pas le sujet du roman, cela m'a un peu dérangé. Cette section manque de description tant dans leurs conditions de vie, que dans leurs motivations et leurs actions.

Pour ce qui est de la fin ( fin où l'auteur a décidé de faire quelque chose que je déteste: réssusciter un personnage) cela ne m'a pas plus dérange que ça. En effet, ce n'est pas la partie la plus intéressante selon moi du roman, et comme je le disais précédemment je m'étais peu attachée à Maëlle. Cette nouvelle ne m'a donc pas ému outre mesure.

En conclusion:
Même si ce roman n'a pas su répondre à ma question, il reste intéressent dans sa capacité à nous présenter les réactions de l'entourage de quelqu'un qui s'est radicalisé...

Commenter cet article

Archives

Articles récents